Choisir une chemise à la bonne taille, la checklist

Pour qu’une chemise tombe parfaitement, en plus d’avoir la coupe adaptée à votre morphologie, elle doit être à la bonne taille. Comment vous en assurer ? En gardant en tête la checklist des 7 points essentiels à vérifier au moment de l’achat.

Point 1 : la largeur aux épaules. C’est un point commun à toutes les pièces du haut du corps. La couture de l’épaule doit se positionner pile au niveau de l’os saillant ; le moindre dépassement fait des épaules tombantes et est synonyme de chemise trop grande.

Point 2 : la longueur des manches. Tendez votre bras vers le bas et repérez l’endroit où arrive le bout de la manche ; idéalement, ce doit être, entre la cassure du poignet et la base du pouce. Si vous avez l’habitude de porter une montre, assurez-vous de disposer d’espace pour votre accessoire en passant un doigt à l’intérieur du poignet.

Point 3 : la largeur des bras. En gardant votre bras tendu, veillez à ce que le moins de tissu possible flotte en dessous. Pincez ce qui dépasse, au-delà de 3 cm, la chemise est définitivement trop grande.

Point 4 : de même, si bras tendu à la perpendiculaire, trop de tissu qui pend sous les aisselles signifie que la coupe ne convient pas.

Point 5 : la longueur de la chemise. Une chemise chic ou formelle doit être suffisamment longue pour rester dans le pantalon. Si vous voulez la sortir, elle ne doit pas descendre sous la moitié des fesses, et avoir une forme arrondie en bas.

Point 6 : l’ajustement. Bien qu’on recommande le port de la chemise près du corps, il faut éviter l’habit collé à la peau. Si elle flotte au niveau du dos et sur les côtés, elle est trop large ; à l’inverse, une chemise qui bâille entre les boutons vous donnera l’air boudiné. L’absence de plis ou la présence de légers plis autour des boutons est bon signe ; essayez de passer votre poing fermé entre votre buste et le tissu.

Point 7 : le col, surtout si vous devez le fermer pour le porter avec une cravate. Boutonnez-le et passez-y deux doigts au moins, au risque de vous gêner pour bouger et respirer. Pour une chemise plus « casual », généralement laissée ouverte, l’importance de la taille du col est moindre.

Même si un modèle vous plaît vraiment, ne vous laissez pas tenter, vous gaspillerez de l’argent pour un vêtement que vous ne porterez qu’une fois… ou pas du tout !

 Voir les conseils de Brice en cliquant ici.

Publicités